peindre un lambris
Retour aux articles

Comment peindre un lambris en quelques étapes simples ?

Comment peindre un lambris en quelques étapes simples ?

 

Même si le lambris verni a encore de belles années devant lui quand on le choisit pour une déco chaleureuse ou scandinave, il arrive souvent qu’on veuille plutôt faire disparaître l’aspect jaune doré et brillant de ce revêtement mural ou de plafond ! Pour rénover la décoration d’une pièce lambrissée, apporter une finition personnalisée à un lambris bois neuf, ou changer le style d’un lambris PVC, une mise en peinture de votre lambris s’impose. Les experts Sols et Murs Lapeyre vous expliquent étape par étape comment peindre un lambris au mur ou au plafond.

 

Avant de peindre votre lambris 

 

Le lambris a, à son détriment, l’image d’un cache-misère qui camoufle un mur ou un plafond abîmé. Même si ce revêtement mural ne mérite pas sa réputation, il se peut en effet qu’il vous soit impossible d’enlever l’ancien lambris qui recouvre vos murs ou plafonds. Que vous ayez fraichement posé votre lambris au mur ou au plafond , ou que vous souhaitiez rénover un lambris existant en bois ou en PVC, peindre les lames de lambris va apporter une touche de déco personnalisée et fraîche à votre intérieur.

 

CHOISIR SA PEINTURE

Voici un petit guide pour choisir le type de peinture qui conviendra à votre lambris et à vos envies de décoration :

-        La peinture glycéro : adaptée aux lambris en bois, cette peinture est lessivable, résistante et hydrofuge. A l’application, elle présente les inconvénients d’une odeur plus marquée, et d’un nettoyage des outils au White Spirit moins facile.

-        La peinture acrylique : adaptée aux lambris bois également, cette peinture possède des résines qui se dissolvent dans l’eau mais est par conséquent non lessivable et moins résistante. A séchage rapide, elle est plus pratique à poser que la peinture glycéro.

-        Les peintures spécifiques rénovation de lambris : composées d’additifs qui traitent le bois et le protègent par exemple de l’humidité ou des moisissures, ou peuvent s’appliquer à même le PVC, ces peintures ont comme principal inconvénient leur coût élevé.

 

CHOISIR SA COULEUR

Sur un lambris bois, vous pouvez opter pour des teintes naturelles non vernies, pour conserver un style naturel ou classique, voire rustique en choisissant des teintes légèrement plus foncées.

Dans les intérieurs contemporains, n’hésitez pas à opter pour des couleurs vives : jaune, rose, orange, vert, violet ou au contraire neutres : gris, taupe, blanc cassé, bleu pétrole.

Les dorés, beige, blanc et coloris métallisés sont très prisés dans les rénovations de demeures anciennes pour leur style châtelain, qui peut être souligné par une finition vernie brillante.

Vous pouvez également jouer sur des contrastes de couleurs en opposant un mur sombre à un mur coloré ou clair, ou dynamiser la décoration de la pièce en peignant votre mur lambrissé et en laissant un mur placo peint en blanc en regard.

Enfin, la mise en blanc intégral du sol au plafond, incluant le lambris, les murs et plafonds, et très prisée des décorateurs d’intérieur, modernise en un coup de pinceau un intérieur pour mettre en valeur des meubles ou tissus d’ameublement.

 

LE MATERIEL

Voici un tour d’horizon du matériel dont vous aurez besoin pour préparer votre lambris et le peindre. Le matériel coûteux peut être loué (ponceuse, pistolet à peinture).

-      Ponceuse électrique avec papier de ponçage adapté à votre lambris (bois ou PVC)

-      Pour un support lambris bois, une sous-couche bois ; pour un lambris PVC, une sous-couche d’accrochage

-      Rouleau à poils moyens ou longs, et pinceau de peinture, voire un pistolet à peinture si la surface à peindre est très étendue

-      Brosse ou pinceau à rechampir sur un lambris reliéfé (bois)

-      Pots de peinture (avec bâton ou baguette de mélange)

-      Chiffons et produits de nettoyage de vos outils (pour une peinture glycéro)

-      Bâches en plastique pour protéger votre sol

-      Adhésif protège plinthes

-      Lunettes et masque de protection

 

 

Peindre un mur ou en plafond en lambris : 3 étapes simples

Peindre du lambris n’est pas plus complexe que peindre un mur. La difficulté relève de la préparation de votre mur ou plafond support si celui-ci est ancien ou abîmé. Voire de la mise en peinture de votre lambris si celui-ci est posé au plafond : peindre un plafond n’est jamais une tâche très appréciée des bricoleurs !

 

ETAPE 1 : LA PREPARATION DU LAMBRIS

Avant de démarrer la mise en peinture de votre mur en lambris bois ou PVC, il vous faudra préparer votre mur ou votre plafond afin de faciliter l’accroche de la nouvelle peinture.

 

1.   Analyser votre mur support :

a.    Si votre mur ou votre plafond est en bois brut, il ne sera pas nécessaire de poncer ou alors très légèrement pour assurer une surface lisse.

b.    Si votre support est en bois verni, le ponçage sera nécessaire pour casser le vernis d’origine et retrouver un bois brut.

c.    Si le support est en bois peint en bon état ou en PVC verni, un léger ponçage suffira. Mais si la peinture actuelle est en mauvais état, il faudra envisager de la décaper avant de poncer.

2.   Le ponçage du mur ou plafond en lambris : l’objectif de cette étape est d’obtenir un support propre, sain, sec et lisse, qui accrochera la nouvelle peinture pour un rendu optimisé.

Un simple lessivage pourra suffire sur un PVC bien lisse et en bon état, ou sur un bois brut. Sur tout autre lambris : verni, peint ou abîmé, ou sur un support propre mais dont la couleur risque de perturber votre nouvelle peinture, procédez à un ponçage au papier de verre ou à la ponceuse électrique selon la surface à couvrir, dépoussiérez, rincez à l’éponge humide.

 

Conseils Lapeyre :

·         Ne vous attardez pas à poncer sur un même endroit au risque de creuser el bois ou de marquer le PVC.

·         Même si le lambris PVC ne nécessiterait qu’un lessivage, un léger ponçage cassera la teinte initiale et évitera le mélange visuel de l’ancienne teinte avec la nouvelle couleur choisie.

·         Aérez bien la pièce et portez masque et lunettes de protection.

·         Pour dépoussiérer efficacement le lambris après ponçage, passez l’aspirateur sur votre mur ou plafond ou un chiffon sec.

·         Attendez que votre mur ou votre plafond soit parfaitement sec avant de procéder à la mise en peinture.

 

 

ETAPE 2 : L’APPLICATION D’UNE SOUS-COUCHE

Avant de commencer, protégez bien toutes les surfaces voisines du lambris avec un ruban adhésif de masquage.

L’application de la sous-couche d’accroche ne sera pas nécessaire sur un lambris PVC légèrement poncé ou sur un lambris bois recouvert d’une ancienne peinture poncée, mais en bon état. Elle pourra aussi être utilisée pour masquer une couleur trop vive ou camoufler la teinte d’origine du bois.

Sur toute autre qualité de lambris, appliquez la sous-couche au pinceau sur les angles et bordures puis au rouleau en croisant des bandes horizontales et verticales. Les passes doivent suivre les lattes mais aussi les croiser perpendiculairement. Laissez sécher et aérez votre pièce.

 

ETAPE 3 : LA MISE EN PEINTURE

1.   Choisissez l’outil de peinture avec lequel vous êtes le plus à l’aise :

-        Le rouleau permet d’appliquer la peinture rapidement, mais nécessite la reprise au pinceau dans l’entre lames

-        Le pistolet à peinture permet de peindre le lambris sans trace mais consomme beaucoup plus de peinture (conseillé pour les grandes surfaces ou des mises en blanc). Idéal pour des lambris très reliéfés.

2.   Appliquez la première couche de peinture au rouleau (en croisant les passes) ou au pistolet, en veillant à bien couvrir les nœuds, trous ou aspérités que pourrait présenter un lambris bois par exemple. Si besoin, compléter au pinceau ou à la brosse.

3.   Poncez très légèrement la première couche une fois celle-ci bien sèche

4.   Appliquez une seconde couche de peinture pour un rendu plus intense.

 

Avant de replacer vos interrupteurs et luminaires, assurez-vous que votre dernière couche de peinture sur lambris est bien sèche.

Recommander cet article