Rénovation parquet

SOL ET MURS - Comment rénover un parquet ?

 

Parquet rayé, parquet abîmé, parquet usé, parquet trop ancien… Votre parquet en bois massif ou contrecollé se détériore avec le temps, rien de plus normal. Les pas, les traces de meubles et tous les "petits accidents" de la vie quotidienne en sont la cause. Il existe des solutions simples et efficaces pour rénover votre parquet et lui offrir une nouvelle jeunesse : nettoyage, ponçage, traitement de finition. Un peu de persévérance, et vous pourrez à nouveau profiter d'un parquet flambant neuf ! Les experts Lapeyre vous guident. A vous de jouer !

 

Bien nettoyer un parquet ancien

 

La première étape de la rénovation de votre parquet en bois est un vrai bon nettoyage, surtout s'il est ancien et sale, pour éviter d'encrasser la ponceuse et pour retrouver l’essence même du bois. Des résidus de moquette et de colle, des taches de peinture, des taches domestiques, une ancienne cire… autant de "saletés" dont vous devez vous débarrasser avant de procéder à la rénovation de votre parquet.

 

PARQUET AVEC DES RESIDUS DE MOQUETTE ET DE COLLE

 

-   Si la couche est fine : il suffit parfois de gratter avec une spatule, en plastique de préférence pour éviter les griffures. Veillez à toujours le faire dans le sens de la fibre du bois. Une fois votre parquet en bois débarrassé de ces résidus, passez une serpillère humide pour le dépoussiérer.

-   Si la couche est épaisse et récalcitrante : vous pouvez utiliser un décapant chimique en suivant scrupuleusement les indications du fournisseur de produit et en vous protégeant avec gants et masque.

 

Conseil Lapeyre : le décapant peut parfois colorer légèrement le bois de votre parquet. Faites un test dans un coin peu visible de votre pièce.

 

N.B. Si le revêtement sous la moquette est noir, il est probable qu'il s'agisse de colle à l'amiante. Très utilisé entre 1950 et 1980, c'est un produit dont les fibres volatiles sont toxiques. Ne grattez pas, ne poncez pas, et faites appel à une entreprise spécialisée dans le désamiantage.

 

PARQUET AVEC DES TACHES DE PEINTURE

 

-   S'il s'agit de peinture à l'eau ou peinture acrylique : commencez par gratter délicatement l'éventuel excédent de peinture à l'aide d'une spatule. Utilisez ensuite du liquide vaisselle, du savon de Marseille ou tout autre produit savonneux. Si la tache ne s'en va pas, optez pour un solvant type white spirit.

-   S'il s'agit de peinture à l'huile ou peinture glycéro : commencez par gratter l'éventuel excédent de peinture à l'aide d'une spatule. Utilisez ensuite un solvant type white spirit, essence de térébenthine. Pour cela, versez juste quelques gouttes sur un chiffon propre et frottez délicatement.

 

PARQUET AVEC DES TACHES DOMESTIQUES

 

Pour la plupart des taches domestiques, un simple brossage énergique, avec une brosse à chiendent et du savon noir, est efficace et concluant. Vous pouvez aussi poncer délicatement la partie tachée avec du papier de verre à grain fin (120).

 

PARQUET AVEC UNE ANCIENNE CIRE

 

Pour dissoudre la cire, utilisez un décireur (en vente dans tous les magasins de bricolage), ou encore du white spirit ou de l'essence de térébenthine. Appliquez le produit sur un chiffon propre et frottez énergiquement. Si votre parquet n'est pas très sale, inutile de le rincer à l'eau. Le bois de votre parquet risquerait de gonfler.

 

 

Resserrer ou remplacer une lame de parquet

 

Lames abîmées, lames écartées… Avec le temps, il arrive que les lames de votre parquet soient endommagées. Profitez de votre chantier de rénovation de parquet pour resserrer les lames écartées, voire remplacer les lames trop abîmées et pouvoir ainsi travailler sur un sol en bon état et plus durable.

 

RESSERRER LES LAMES D'UN PARQUET

 

Pour cette opération, utilisez des flipots, petits morceaux de bois qui se calent entre 2 lames trop écartées. Choisissez la même essence de bois que votre parquet d'origine.

-   Prenez les mesures de la fente à combler, puis coupez votre flipot de manière à ce qu'il soit légèrement plus large que la fente. La longueur, quant à elle, reste identique. Pour faciliter son insertion, il est préférable que le flipot soit coupé en biseau.

-   Appliquez de la colle vinylique à l'intérieur de la fente à combler, puis insérez-y le flipot. Pour que le flipot s'intègre bien dans l'espace, enfoncez-le doucement à l'aide d'un maillet et d'une cale en bois.

-   Essuyez la colle excédentaire, puis, si nécessaire, rabotez le flipot de manière à ce qu'il soit au même niveau que votre parquet.

 

REMPLACER UNE LAME DE PARQUET CLOUEE

 

Pour cette opération, procurez-vous des lames de mêmes dimensions et de même essence que les lames de votre parquet.

-   Enlever la lame abîmée

Repérez les lambourdes (pièces de bois qui constituent les "fondations" de votre parquet et sur lesquelles on a cloué les lames).

A l'aide d'une perceuse, faites un trou, assez large pour y insérer la lame d'une scie sauteuse, au centre de la lame de parquet à remplacer.

Sciez sur toute la longueur la lame à remplacer jusqu'aux lambourdes, puis percez un trou (sans toucher aux lambourdes) aux 2 extrémités de votre trait de scie.

Sciez ensuite sur toute la largeur de la lame (et donc le long des lambourdes).

A l'aide d'un tourne-vis que vous insérez dans le trou central, enlevez la lame à changer.

-   Poser la nouvelle lame

Otez tout d'abord les bordures de la lame endommagée à l'aide d'un burin et d'un marteau pour la dégager de la languette et de la rainure de la lame attenante.

Collez et vissez ensuite un tasseau sur les côtés intérieurs de chaque lambourde. Ces derniers recevront la nouvelle lame de parquet.

Encollez le dessus des tasseaux puis glissez la partie mâle de la nouvelle lame dans la partie femelle de la lame attenante.

Une fois la nouvelle lame placée, vous pouvez la clouer sur les tasseaux avec des clous sans tête.

 

Les autres petites réparations :

Les trous et fissures : pour reboucher trous et fissures dans votre parquet en bois, utilisez un mastic spécial. Etalez-le à l'aide d'une spatule. Une fois que ce mastic est sec, poncez avec un papier de verre à grain fin (80 ou 120).

Les clous rouillés et tordus : profitez de cette étape de mise à nu de votre parquet pour enfoncer les clous qui ressortent, et remplacer les clous rouillés ou tordus.

 

Rénover ou raviver un parquet

 

PONCER POUR RETROUVER LE BOIS BRUT

 

Parquet ancien, parquet neuf, parquet stratifié… La rénovation de votre parquet passe par le ponçage ! Plus votre parquet en bois sera lisse, propre, et en bon état, plus le rendu final sera beau. Suivez les instructions des experts Lapeyre.

Avant de démarrer : protégez murs et plinthes pour éviter les coups de ponceuse. Fermez toutes les portes pour éviter que la poussière ne se propage. Et ouvrez les fenêtres de la pièce concernée. Portez un masque anti-poussière.

3 cas différents, 3 marches à suivre :

Poncer un parquet ancien

-   Commencez le ponçage du sol bois par les coins de la pièce et le long des murs. Utilisez la ponceuse d'angle ou bordeuse avec un disque de papier de verre à  grain moyen (60).

-   Procédez ensuite à un deuxième passage avec un disque de papier de verre à grain fin (120) puis aspirez minutieusement.

-   Avec la ponceuse à parquet, entamez le ponçage de l'intérieur de votre pièce de la même manière : un premier passage avec un papier de verre à grain moyen (60) ou gros grain (40). Poncez toujours des bords vers l'intérieur, dans le sens des lames.

-   Aspirez et recommencez l'opération avec un papier de verre fin (120). Aspirez de nouveau, puis passez une serpillère humide pour que votre sol soit propre et prêt pour l'application du vitrificateur.

Conseils Lapeyre : si vous utilisez ce type de ponceuses pour la première fois, faites-vous la main sur la partie la moins visible de la pièce et veillez à bien positionner la feuille de papier de verre. Celle-ci a tendance à s'arracher si elle n'est pas bien plaquée sur la semelle.

Poncer un parquet en bois massif ou contrecollé neuf : poncez-le tout simplement avec une ponceuse à parquet (papier de verre grain 120) comme pour la seconde phase d’un parquet ancien (ci-dessus)avant d’appliquer un traitement de finition : cette étape n’est pas toujours indispensable sur un bois neuf mais permet de faciliter la prise de la finition choisie.

Votre parquet est en bois exotique : inutile de poncer ! Dégraissez juste votre parquet avec de l'acétone.

 

CHOISIR LA FINITION D'UN PARQUET

 

Votre parquet en bois est poncé, à nu, et prêt à recevoir sa finition. Un vitrificateur (ou vernis), de l'huile, de la cire ? Les experts Lapeyre vous disent tout sur ces 3 traitements de surface et de finition.

 

N.B. Avant de passer à cette dernière étape de finition, l'application d'un fond dur est indispensable pour un résultat impeccable. Il s'agit d'une couche de primaire qui bouche les pores du bois de votre parquet et facilite l'adhérence du vitrificateur. Il s'applique au pinceau, de manière régulière et homogène. Indispensable sur les bois massifs de type chêne, ce fond dur peut être remplacé par une simple sous-couche sur des bois plus tendres ou ignoré sur du contrecollé fin.

 

·    Le vitrificateur (ou vernis) :

C'est une finition transparente qui protège durablement parquets, planchers, escaliers, des chocs, rayures et autres petits accidents de la vie quotidienne. Il existe en 3 versions : mate, satinée et brillante.

Ses + : économique, facile d'entretien, résistant

Ses - : a tendance à s'écailler avec le temps

 

Suivez notre Guide Lapeyre : Comment vitrifier un parquet

 

·    L'huile :

C'est un véritable soin qui protège et nourrit votre sol en profondeur. Elle laisse le bois respirer et le rend du coup moins sensible aux chocs et à l'usure.

Ses + : traitement traditionnel, aspect authentique

Ses - : application à renouveler tous les 6 mois

 

Facile à appliquer, l’huile se pose au chiffon ou à la machine industrielle à louer en deux couches. Prévoir une nouvelle application tous les 2 ans dans les pièces passantes.

 

  • La cire :

La cire est la plus ancienne des méthodes de soin de parquet bois. La cire patine votre parquet, le recouvre d'une couche protectrice durcie, comble ses pores, et le rend ainsi bien imperméable.

Ses + : esthétique, traitement naturel

Ses - : moins résistant, entretien plus délicat

 

La cire s’applique à la cireuse ou au chiffon, tous les 6 mois environ.

 

Tout parquet rénové mérite bon entretien !

Nettoyage de parquet, réparation de parquet, ponçage de parquet, finitions de parquet… Votre rénovation de parquet est réussie !

Pour le garder impeccable et beau encore longtemps, suivez notre Guide conseils Conseils et astuces pour entretenir un parquet.

Recommander cet article