renover un escalier
Retour aux articles

Nos conseils pour bien rénover votre escalier intérieur

 

L’escalier est le lieu de passage le plus fréquenté de la maison, et il est souvent peu ménagé ! Escalier en bois souvent, mais aussi escalier en béton, pierre ou en métal, les escaliers d’intérieur ont la vie dure. Escalier abîmé, qui a vieilli, démodé, sale… il suffit pourtant de peu pour lui donner une nouvelle vitalité et un coup de jeune. Conseils et astuces par nos experts Escaliers intérieurs Lapeyre.

 

        1/ RENOVER UN ESCALIER EN BOIS

 

Comment donner une seconde jeunesse à un escalier en bois qui a subi l’épreuve des années, les talons, les coups, les passages, les pattes d’animaux et s’est simplement usé avec le temps ? Naturel, le bois se patine et s’abîme avec le temps, et même si le chêne peut durer 200 ans, une petite rénovation s’avère parfois nécessaire ! Bien nettoyé et réparé le cas échéant, l’escalier en bois peut recevoir diverses finitions qui conservent son aspect bois, de la vitrification à la peinture, mais aussi des habillages si vous souhaitez lui donner un nouveau style, une nouvelle allure.

 

Pourquoi rénover un escalier en bois

 

Avant de vous lancer dans la rénovation de votre escalier, il conviendra de vérifier que cette rénovation est possible. Un escalier en fin de vie n’assure plus la sécurité des usagers qui l’empruntent et devient donc dangereux. Vérifiez donc bien que votre escalier respecte encore les normes en termes de taille de giron par exemple (2 fois la hauteur de la marche), de rampe ou de qualité (le bois vert est un bois qui a accumulé un taux d’humidité trop élevé par exemple et ne peut être rénové).

Un menuisier professionnel pourra vous établir un diagnostic précis de la santé de votre escalier en bois, et pourra également vous indiquer si une marche ou contremarche doit être changée.

 

Préparer l’escalier à la rénovation

 

Avant toute intervention de rénovation de votre escalier en bois, quelques étapes sont nécessaires pour mettre le bois à nu et réparer les petits défauts :

-      Aspirez pour retirer toute poussière.

-      Décirez ou décapez votre escalier si besoin et traitez d’éventuelles taches locales.

-      Comblez les trous et fissures avec de la pâte à bois, appliquée à la spatule.

-      Effectuez un premier ponçage à un grain de 80 environ puis affinez avec un second passage à 100 ou 120.

-      Dépoussiérez sans oublier les recoins et les angles des marches, et terminez en passant un chiffon légèrement humide pour décoller toutes les poussières fines.

-      Si vous suspectez des insectes parasites, traitez votre bois.

 

Il existe différentes façons de rénover un escalier en bois, selon que vous choisissiez de conserver son aspect naturel bois : en appliquant alors une finition particulière, ou alors que vous préfériez « habiller » vos marches d’un nouveau revêtement d’escalier, dit « habillage ». Question de goût, mais nous vous orientons…

 

Choisir une finition pour votre escalier bois

 

Astuce Lapeyre : quelle que soit la finition que vous choisirez, pensez à travailler une marche sur deux lors de son application pour laisser votre escalier praticable pendant les travaux.

Conseil Lapeyre : la majorité des produits de finition s’appliquent assez facilement au pinceau ou au chiffon. N’hésitez pas à demander conseil à nos experts Lapeyre et à bien respecter les consignes d’utilisation de vos produits.

-       Lasurer et/ou vitrifier l’escalier

La lasure permet de protéger votre bois et nécessite ensuite une vitrification. Le vitrificateur mat, satiné ou brillant, qui peut s’appliquer seul ou sur lasure, passé en deux couches, évitera rayures et chocs pour prolonger la vie de votre escalier remis à neuf.

-       Cirer ou huiler l’escalier

Bien que demandant un renouvellement plus régulier que la vitrification, la cire ou l’huile ont un rendu très naturel apprécié pour mettre en valeur une essence noble. Alors que l’huile met en exergue les veines et la couleur du bois sur un fini mat, la cire aura un rendu plus authentique et brillant, pour un entretien néanmoins moins facile.

-       Peindre l’escalier

Si l’aspect bois vous plaît mais que vous souhaitez apporter une touche de couleur à votre escalier bois et donc modifier son apparence d’origine, n’hésitez pas à peindre vos marches et contremarche d’une seule couleur, ou de deux couleurs en contraste pour un rendu plus contemporain. Deux couches de peinture pour sol seront nécessaires et nous vous conseillons d’appliquer un vernis de finition pour limiter les éclats et prolonger la vie de votre escalier.

-       Enduire votre escalier aspect béton ciré

Vous ne souhaitez pas conserver la teinte initiale de l’essence de bois de votre escalier ni avoir recours à une peinture de couleur : vous pouvez désormais appliquer un enduit effet béton ciré sur vos marches, dont les teintes varient du blanc, au bleu primaire ou gris carbone en passant par le beige ciment ou le rouge industriel. Attention, l’application d’enduit béton requiert des compétences particulières notamment pour la finition des arêtes.

 

Idée Lapeyre : sur des marches d’escalier à fort passage, ou souvent empruntées par des enfants ou des personnes âgées, vous pouvez finir vos marches d’une bande antidérapante.

 

Choisir un habillage pour votre escalier bois

 

Habiller un escalier en bois signifie perdre le bois d’origine mais pas forcément oublier l’idée d’un escalier en bois. Habillage bois ou stratifié, carrelage, sol vinyle, moquette et revêtements naturels : une large gamme de tablettes ou d’habillage d’escalier intérieur vous permet d’accorder votre escalier bois à votre décoration ! Avant de vous lancer dans l’habillage de votre escalier, prenez en compte la mise en œuvre : il sera bien plus facile d’habiller un escalier droit fermé qu’un escalier hélicoïdal ouvert.

-       La tablette bois pour tous les styles de déco

Pour éviter de démonter son escalier bois, tout en conservant l’aspect bois par exemple coordonné au parquet de sol, pensez à l’habillage bois massif ou stratifié sous forme de tablette de recouvrement et de contremarche assorties qui revêtissent les marches d’origine. L’habillage bois reprend toutes les essences imaginables, à choisir en massif si vous souhaitez retrouver le charme authentique d’un matériau naturel… à traiter et entretenir donc, ou à choisir en version stratifiée si vous privilégiez l’esthétique d’une essence exotique ou la facilité d’entretien.

-       Le carrelage résistant et facile à entretenir

Leader des revêtements d’escalier, le carrelage a l’avantage d’être robuste, antidérapant, et relativement abordable en prix. Il ne craint pas les chocs et se nettoie d’un coup de serpillière, et vit très bien à proximité d’une pièce d’eau. Carrelage en faïence, ou aspect pierre, bois, ardoise, marbre… les nouveaux matériaux ont plus d’un tour dans leur poche, à découvrir dans notre dossier Les tendances en carrelage avec effets matières

-       Le sol vinyle pratique et moderne

Une grande variété de styles pour un revêtement de sol très adapté aux escaliers dans les intérieurs modernes. Le seul bémol est la pose du vinyle sur des escaliers moulurés…

-       Les revêtements d’escalier à fibres synthétiques ou naturelles

Pour une ambiance chaleureuse et traditionnelle, les fibres synthétiques telles que moquettes ou les fibres naturelles que sont le sisal, le jonc de mer ou le coco sont parfaites pour habiller un escalier bois. Toucher agréable, antidérapant, le revêtement fibre est cependant à privilégier pour des escaliers d’étage où les chaussures sales et animaux ne sont pas coutumes !

 

        2/ RENOVER UN ESCALIER EN BETON, PIERRE ou METAL

 

Escalier de cave ou escalier d’intérieur type loft, l’escalier béton comme l’escalier en métal sont soumis à l’usure et aux agressions de nos chaussures ! Petit aperçu des moyens simples pour rénover ces escaliers.

 

Rénover un escalier en béton

 

La principale usure du béton réside dans les passages au fil du temps : les marches deviennent lisses et glissantes, ou peuvent être cassées et donc dangereuses.

Si votre escalier est en béton ciré, un simple entretien de nettoyage suffira. Par contre, si votre escalier est en béton brut, voici quelques conseils pour le rénover et l’entretenir.

-       Préparez la surface : sur un vernis ou une peinture ancienne, il sera nécessaire d’effectuer une préparation de la surface par décapage, avant d’appliquer un primaire d’accrochage.

-       Réparez les nez des marches : à l’aide d’une truelle, appliquez du mortier de ragréage sur toutes les marches abîmées ou usées sur l’épaisseur, avant de lisser. Suivez les instructions du fabricant pour le mode de pose et le temps de séchage.

-       Rebouchez les trous et fissures : de larges fissures comment des trous peuvent engendrer de gros éclats qui endommagent la marche et peuvent la rendre dangereuse. N’hésitez pas à bien débarrasser la zone concernée de ses éclats en agrandissant la zone abîmée à l’aide d’un ciseau de maçon. Après avoir appliqué un primaire d’accrochage, remplissez les trous de mortier de ragréage.

 

Tout comme l’escalier en bois, l’escalier en béton peut facilement être peint, ou également être habillé de tablettes bois, de carrelage voire de pierre naturelle.

 

Idée Lapeyre : pour apporter une touche cosy à un escalier d’intérieur en béton, pensez à un habillage en chemin, sur une partie seulement de votre marche : en bois ou en fibre naturelle, la pose en chemin réchauffe le béton, et le sécurise.

 

Rénover un escalier en pierre

 

La pierre : granit, marbre ou toute autre pierre, est un matériau naturel dur, robuste et ultra résistant, surtout en escalier intérieur.

Un bon nettoyage régulier permet d’entretenir suffisamment votre escalier en pierre. Pour les taches rebelles, brosser à la brosse dure un mélange de bicarbonate de soude et de pierre ponce dilué dans de l’eau, avant d’appliquer un traitement de surface pour protéger et nourrir la pierre durablement. Rien de plus simple !

 

Rénover un escalier en métal

 

Même à l’intérieur d’une habitation, un escalier en fer, en alu ou en zinc peut présenter des taches de rouille, de salissure incrustée et s’abîmer avec le temps.

Même si le nettoyage à l’eau chaude et au savon de Marseille suffit à entretenir votre escalier, il est souvent difficile de venir à bout de taches tenaces.

-       Pour les taches de salissure, un mélange eau chaude et savon appliqué à l’éponge ou à la peau de chamois, voire de bicarbonate de soude si nécessaire devrait suffire sur tout type de métal. Sur un escalier en fer forgé, vous pouvez même brosser à la brosse dure la tache avant de polir.

-       Pour les taches de rouille, vous devrez d’abord décaper votre escalier en profondeur à la ponceuse ou la brosse métallique, puis traiter votre escalier en appliquant une peinture à l'oxyde de plomb. Les produits anti-rouille vendus dans le commerce, à appliquer au pinceau, agissent rapidement et vous éviteront le ponçage de votre escalier si la tache est localisée.

 

 

Toutes ces solutions sont facilement applicables quelle que soit la nature de votre escalier… et si elles vous ont donné l’envie de simplement changer d’escalier, visitez notre boutique escaliers d’intérieur Lapeyre et suivez notre guide conseil sur Bien prendre les mesures pour changer un escalier

Recommander cet article