porte appart head
Retour aux articles

Vous devez ou avez besoin de changer votre porte palière, mais vous ne savez pas quelles sont les démarches à effectuer ? Quelles sont les possibilités en matière de finitions ? Et surtout, à quoi faut-il veiller ? On vous dit tout.

 

1 - Se référer au règlement de copropriété

Vous souhaitez aménager votre appartement comme bon vous semble et vous avez entièrement raison. Néanmoins, il n’en n’est pas de même pour tout ce qui concerne les parties communes qui sont censées être harmonieuses (couleurs des murs, des portes, rampe d’escalier, éclairage…). Même si les portes palières sont considérées comme des espaces privatifs, elles sont cependant soumises au règlement de copropriété pour des raisons esthétiques. Vous habitez au dernier étage et vous vous dites que personne, mis à part vos invités, ne verra votre porte d’entrée ? L’unité de l’immeuble prime. Vous devrez vous référer à ce qui est stipulé et ne pas prendre la liberté de changer de look sans l’aval de la copropriété. Si la copropriété est plus souple, une simple déclaration de travaux suffira. N’oubliez pas, l’esthétique de la porte sera l’un des premiers critères à prendre en compte.

 

2 - Matériau et couleur : miser sur l’homogénéité

Même si vous préféreriez vous offrir une porte en aluminium plutôt qu’une porte en bois, vous pourrez difficilement le faire si la copropriété de l’immeuble refuse tout changement. Et vice versa. Quoique vous aimiez, vous devrez vous référer au règlement de copropriété et conserver l’harmonie existante. Tout comme pour le matériau, vous n’aurez pas non plus la liberté de choisir la couleur que vous souhaitez. Même si vous vous êtes entendu avec votre voisin de palier, inutile d’insister, vous ne pourrez pas installer une porte noire si on vous oblige à conserver la même couleur que celles des autres portes.

 

3 - La possibilité de renforcer la sécurité 

Certains syndicats peuvent interdire de modifier les portes palières des appartements. Néanmoins, si vous souhaitez renforcer la sécurité de votre porte en bois, deux solutions s’offrent à vous. Vous pouvez installer une porte blindée métallique et recouvrir la façade extérieure de la porte de bois afin de conserver l’aspect originel. Deuxième option, vous pouvez, de l’intérieur, faire blinder votre porte existante. Sachez que les bloc-portes et châssis peuvent aussi être munis de renforts anti-intrusion. Des solutions qui permettent de renforcer la sécurité de votre porte sans demander d’autorisation préalable.

 

Pour modifier la serrure, en revanche, vous êtes un peu plus libre de choisir un modèle, 3, 4 ou 5 points, les changements étant davantage visibles à l’intérieur qu’à l’extérieur.

 

4. Surveillez l’isolation 

Même si l’isolation thermique de votre porte d’entrée passe surtout par son matériau, difficile de la renforcer si la copropriété vous impose de conserver le matériau existant. Néanmoins, il est possible de la renforcer en intégrant un système d’isolation thermique et/ou acoustique sur la partie de votre porte qui donne sur l’intérieur de votre appartement et non sur le palier en ajoutant un boudin, d’une barre de seuil acoustique ou un revêtement sur toute la paroi. Surveillez aussi les joints. Votre porte doit être la plus étanche possible. Dans le cas d’un changement complet, optez pour une porte isophonique qui permet un affaiblissement acoustique jusqu’à 42 décibels.

Recommander cet article