materiaux carrelage header
Retour aux articles

Pierre naturelle, terre cuite ou grès, les trois grandes familles de carrelages présentes sur le marché nous laissent une multitude de possibilités. Pour un style plus authentique, naturel ou au contraire moderne, faites le choix du bon matériau et de la bonne finition. On fait le point.

 

Les carrelages en pierre naturelle

 

Authentiques et d’une solidité à toute épreuve, les carrelages en pierre naturelle font la part belle aux intérieurs remplis de caractère. On apprécie leurs tons et leurs nuances différentes, qui font tout leur charme.

 

Qu’on le choisisse en granit, en marbre, en ardoise ou en pierre calcaire, il nécessitera un traitement hydrofuge et anti-taches après la pose. Cette dernière sera à confier à un véritable professionnel. Très lourds et plus complexes à poser, mieux vaut remettre cette tâche à des mains expertes.

 

Notez aussi que les carrelages en pierre naturelle sont plus coûteux. Surtout pour les modèles en granit. Petit plus, ils se posent aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, moyennant un traitement, tel que l’imperméabilisation (à l’aide d’un produit spécial) qui permettra à votre sol de résister à l’eau et à l’huile.

 

materiaux carrelage 1

 

Les carrelages en terre cuite

 

Les incontournables tomettes et carreaux de ciment sont les stars du moment. Ils nous plaisent grâce à leur aspect rustique, leurs tons fanés et leur charme d’antan. Ils évoluent et se patinent avec le temps. Matériaux poreux par excellence, on les protège des salissures et des graisses avec un traitement hydrofuge et oléofuge. À appliquer quelques jours après la pose. Puis, au fil du temps, on les chouchoute avec de l’huile de lin ou de la paraffine.

 

Sachez que les carrelages en terre cuite se déclinent dans d’autres sortes que les célèbres carreaux de ciment et tomettes. Zellige, mosaïque (on pense notamment aux émaux de Brire), ou encore carreaux d’argile décoratifs… Ils nous séduisent par leur fabrication artisanale.

 

La faïence, quant à elle, se décline dans une multitude de formats, d’aspects et de textures. Composée d’argiles broyées, mélangées et atomisées, elle est ensuite recouverte d’un émail décoratif. Imperméable en surface, elle peut être utilisée aussi bien dans une cuisine que dans une salle de bains. Néanmoins, on la privilégie en pose murale car elle reste fragile.

 

materiaux carrelage 2

 

Les carrelages en grès

 

Mélange d’argile et de silice, ce matériau recouvert d’une couche d’émail est très résistant aux chocs, à l’usure et s’entretient facilement. Employé sur les sols et les murs intérieurs et extérieurs, il se décline en grès cérame, en grès poli (aspect brillant), en grès émaillé (recouvert d’émail), en grès étiré et en grès pressé.

 

Ses points forts ? Il permet de nombreuses variantes de tons et de décors et se réinvente même en imitation bois, pierre, ou béton… Non poreux, il est facile d’entretien et se décline dans une large gamme de prix qui convient à tous les porte-monnaie.

Recommander cet article

Retrouver les produits Lapeyre
concernés par cet article

Contenu associé à :

#sols #choisir #carrelage #materiau #conseil