banner
Retour aux articles

Pourquoi motoriser sa porte de garage ?

 

Question :

« Bonjour,

Je gare tous les jours ma voiture au garage et je dois chaque fois descendre de voiture pour en ouvrir et en refermer la porte. Quelle est la solution ?

Merci,

Matthieu »

 

« Bonjour Matthieu,

 

Je suis Nathalie, votre experte menuiserie, et je vais tâcher de répondre au mieux à votre interrogation.

 

Le fait de devoir manœuvrer manuellement une porte de garage n’est pas seulement une corvée. C’est aussi une opération qui peut se révéler risquée car elle vous oblige à descendre de voiture, souvent à l’extérieur de la maison, en la stationnant plus ou moins longtemps sur la voie publique, si bien sûr la porte du garage se trouve en limite de propriété. Pour éviter cela, vous pourrez installer ou faire installer une porte moderne facile à manœuvrer, motorisée et pouvant être commandée à distance pour que vous puissiez l’actionner sans avoir à descendre de voiture. Vous pourrez l’ouvrir et la fermer en un minimum de temps pour éviter tout risque d’intrusion dans le garage.

 

Prenez en compte les points suivants :

–      Le mode d’ouverture de la porte

–      Le type de motorisation et de commande

 

Le mode d’ouverture

 

Les portes basculantes

 

Elles sont composées d’un panneau unique rigide qui, comme leur nom l’indique, bascule, vers le haut et se range horizontalement au plafond du garage. C’est l’une des solutions les plus simples mais qui suppose d’avoir une certaine hauteur sous plafond. La motorisation en est assez complexe. Ce type de porte est généralement en acier, mais il en existe aussi en PVC ou en bois. Elles sont solides et peuvent être facilement isolées. Leur fonctionnement, s’il se fait en débord de la surface de la façade, interdit de les utiliser en bordure de voie publique et de trottoir.

 

1

 

Les portes enroulables

 

Elles sont constituées de lames horizontales articulées entre elles ou d’un tablier souple (plus rare). Elles fonctionnent un peu comme un volet roulant. Très faciles à motoriser (la plupart intègre aujourd’hui la motorisation), elles prennent très peu de place et conviennent parfaitement aux petits garages bas de plafond. Leurs lames, creuses, peuvent être remplies d’isolant (mousse de polyuréthane). Elles sont peu rigides.

 

2

 

Les portes sectionnelles

 

Elles s’apparentent aux portes basculantes par leur mode de fonctionnement et aux portes à enroulement par leur conception (de larges lames articulées entre elles). Comme les premières, elles se replient sous le plafond. Plus rigides que les portes à enroulement, elles offrent une meilleure sécurité.

 

Les portes latérales coulissantes et les portes battantes

 

Les portes latérales coulissantes s’escamotent horizontalement. Elles sont composées de plusieurs volets articulés qui coulissent sur un rail. Le premier volet est une porte battante qui s’ouvre vers l’intérieur et qui intègre une serrure spécifique. Le volet suivant est doté de deux taquets, haut et bas, qui empêchent le coulissement de l’ensemble en position fermée. Motorisables, elles présentent l’avantage de prendre peu de place et de se manœuvrer facilement, sans débord sur l’extérieur. Elles sont généralement en bois ou en PVC, parfois en aluminium. Elles n’opposent qu’une faible résistance aux effractions. Les portes pliantes, quant à elles, ne sont pas motorisables.

 

Les portes de garage à deux battants ouvrant vers l’extérieur peuvent être motorisées de l’intérieur par un système dérivé de celui pour portes basculantes. Le dispositif comprend un rail unique au plafond, un chariot motorisable et deux bras articulés en forme de compas, fixés d’un côté sur le chariot et de l’autre au sommet de l’angle supérieur central de chacune des portes.  

 

3

 

Le mode d’entraînement et la commande

 

La motorisation de votre porte de garage agira par entraînement rotatif pour les portes à enroulement, par entraînement linéaire pour les portes basculantes et sectionnelles. Dans le premier cas, l’enroulement se fait très simplement par un axe. Dans le second, différents dispositifs sont utilisables : par moteur fixe et vis sans fin (portes légères), par moteur fixe agissant sur un système de chaîne ou de crémaillère sur rail.

 

La motorisation d'une porte de garage n‘est pas seulement pratique : elle participe à la sécurité en opposant l’inertie du moteur à une tentative d’ouverture.

 

Dans tous les cas vous agirez sur votre porte par une télécommande qui vous évitera d’avoir à descendre de voiture. Un éclairage se met automatique en fonction lors de l’ouverture de la porte. Veillez, bien sûr, à ce que le modèle de porte que vous choisirez bénéficie bien d’un système d’arrêt automatique sur obstacle, préservant tout risque d’accident.

 

4

 

Si votre porte donne directement sur la voie publique, n’oubliez pas que vous devrez installer un système de signalisation (gyrophare ou lampe clignotante orange) indiquant son ouverture et sa fermeture.

 

Voilà pour les solutions. Matthieu, j’espère qu’elles vous auront bien aidées ! Si vous avez besoin de conseils d’installation d’une porte de portail coulissante, rendez-vous sur l’article qui traite de ce sujet ici.

 

À très vite,

 

Nathalie »

 

Recommander cet article