IPLOT2Cuisine ouverte
Retour aux articles

 

Le risque d’une cuisine ouverte, c’est qu’elle ne se démarque pas, ou peu, des autres pièces qui l’entourent. Grâce à quelques astuces, vous saurez comment la délimiter et lui donner plein de cachet.

 

L’avantage d’une cuisine ouverte, c’est qu’elle permet non seulement d’agrandir l’espace, mais aussi d’être en contact facilement avec les autres pièces de la maison. Vous y gagnez en clarté et en convivialité ! Pour bien identifier tous ses espaces sur un même plateau, il faut savoir les délimiter. Cela passe, bien entendu, par l’agencement de votre cuisine. Même si l’espace cuisine et l’espace salon ne font qu’un, ils doivent, au minimum, être séparés visuellement. L’idée : savoir structurer et différencier les zones.

 

Un bar ou un îlot

 

Ils font office de séparation, offrent un plan de travail supplémentaire et permettent de manger sur le pouce ou non (tout dépendra de la taille de votre îlot). Optimal pour prendre son petit-déjeuner ou partager un verre entre ami(e)s, ils sont tout aussi pratiques qu’esthétiques.

 

cuisine ouverte 1

 

La pose d’une verrière

 

Sans porte, elle permet de circuler librement tout en « cloisonnant » l’espace cuisine. Les deux pièces sont visibles et la lumière continue de circuler. Cerise sur le gâteau, elle retient une partie du bruit et des odeurs. Vous pouvez également opter pour une cloison ajourée.

 

Choisir un nouveau sol

 

Pour rompre avec le salon, on opte pour un sol différent. Carrelage, béton ciré, lattes en PVC, l’idée, c’est de choisir un revêtement différent que celui présent dans la pièce de vie. Par exemple le carrelage Castel de Lapeyre mixe imprimés unis aspect bois et patchwork de motifs. Idem avec le carrelage Fable, en grès cérame émaillé, qui associe des carreaux aux tons neutres unis à des décors effet carreaux de ciment.  

 

Jouer sur les niveaux

 

Une petite marche pour accéder au salon, un plafond plus bas dans la cuisine… Tout est histoire de niveau et de perspective. Si vous réalisez un faux plafond dans la cuisine, cela vous permettra d’y intégrer des spots ou une hotte.

 

Opter pour un éclairage différent

 

Tandis que l’on privilégie un éclairage indirect et cosy dans le salon, la cuisine, quant à elle, s’éclaire franchement. Spots, plafonniers et réglettes lumineuses s’en donnent à cœur joie. On les choisit différents des autres luminaires de la maison tout en conservant une certaine harmonie.

 

Des couleurs contrastées

 

Si votre séjour s’habille de couleurs plutôt neutres, osez les teintes plus soutenues dans la cuisine. Ici, on se laisse aller à de la couleur et on crée la surprise avec des meubles foncés comme avec les cuisines Twist, Eyre et Ytrac de Lapeyre. Elles se déclinent dans des tons bruns ou gris mat ou brillant. La couleur s’invite également sur les murs. Vert, rouge, on peut même les peindre en noir. Avec une peinture ardoise, vous aurez tout loisir de dresser votre liste de courses au mur. Pratique et ludique.

 

Que cela passe par les meubles, la couleur, l’éclairage, le sol, les niveaux ou les parois vitrées, délimiter une cuisine ouverte du reste de la maison est facilement réalisable. Réfléchissez à son agencement en amont, le reste ne sera qu’un jeu d’enfant.

Recommander cet article