facture ele head
Retour aux articles

Lorsque l’on sait que jusqu’à 20 % de déperdition thermique passe par nos fenêtres, mieux vaut être vigilant quant au choix de son vitrage et de sa menuiserie. Non seulement vous vous assurerez un réel confort de vie, mais vous réaliserez, par la même occasion, de belles économies d’énergie. Cerise sur le gâteau, en faisant le bon choix, il est possible de bénéficier d’un crédit d’impôt. On vous dit quelle fenêtre choisir.

 

Double ou triple vitrage

 

Pour contrôler la performance thermique d’une fenêtre, il faut se reporter à son UW. Un coefficient thermique qui correspond à l’association de la performance de la fenêtre à celle du vitrage. Plus le coefficient est faible meilleure est la performance.

 

Sachez que le simple vitrage ne répond plus aux exigences en matière d’isolation thermique, il faut se tourner vers des doubles ou triples vitrages à choisir en fonction de son exposition et de sa zone géographique. Largement répandu, le double vitrage est efficace pour la plupart des logements. Cependant, pour les ouvertures côté Nord et Est, exposées à la pluie ou au froid, un triple vitrage peut être recommandé. Plus cher, il permet néanmoins d’assurer un confort de chauffe à l’intérieur et de réaliser de belles économies.

 

Enfin, pour les habitations exposées au bruit (le long d’une route passante, sous une voie aérienne, dans un centre-ville animé), il existe des vitrages avec une isolation phonique renforcée. Et pour ceux qui souhaitent renforcer leur sécurité, des vitrages retardateurs d’effraction.

 

Bois, PVC ou Alu

 

Pour s’assurer une bonne performance thermique, mieux vaut miser sur une menuiserie de qualité. En bois, aluminium ou PVC, chacune ses spécificités.

 

Moins onéreuses, faciles d’entretien et disponibles dans de nombreuses finitions, les menuiseries en PVC ont la cote. Un peu plus cher, le bois quant à lui, reste la star des amateurs de belles matières en quête d’authenticité. Seul bémol, son entretien qui doit être régulier. Plus moderne, l’aluminium gagne du terrain. Même si son prix peut parfois s’envoler, il offre la possibilité d’adapter à sa menuiserie des innovations en termes d’isolation. Comme, par exemple, les barrettes à rupture de pont thermique qui permettent de renforcer l’isolation de l’aluminium.

 

Sachez qu’il est possible de combiner les matériaux pour bénéficier des avantages de chacun. De l’aluminium, plus durable, à l’extérieur et du bois à l’intérieur.

 

Côté pose, veillez à faire appel à des professionnels. La fenêtre doit correspondre aux bonnes mesures et doit surtout garantir une parfaite étanchéité. Dans le cas contraire, vous perdez tout le bénéfice.

 

Des économies fiscales à la clé

 

Qu’il s’agisse de rénovation ou remplacement complet, ces travaux peuvent, dans certains cas, donner droit à un prêt à taux zéro ou à un crédit d’impôt.

 

Le prêt à taux zéro concerne tous les propriétaires, occupants ou bailleurs, pour qui le logement doit être une résidence principale, pour lui ou un locataire. De plus, le logement doit avoir été construit avant le 1 er janvier 1990.

 

Le crédit d’impôt, quant à lui correspond à 30 % des dépenses du montant éligible, à condition qu’il s’agisse là aussi, de sa résidence principale. Le logement devra également être achevé depuis plus de deux ans. Notez que, dans le cas d’un habitat individuel, ce crédit d’impôt est débloqué à condition de faire un bouquet travaux.

Recommander cet article