lambris bois

Comment poser un lambris bois ?

 

Le lambris bois signe depuis quelques années son grand retour dans nos intérieurs, en multipliant les styles, finitions et formats. Tout en renforçant l’isolation d’une pièce, il apporte une touche chaleureuse aux décorations authentiques comme contemporaines. Le lambris bois habille un mur, un soubassement, un plafond ou un plafond rampant, recouvrant tout ou partie de la surface. Poser du lambris bois est à la portée de tous les bricoleurs : suivez les conseils des experts Sols et Murs Lapeyre et profiter d’une nouvelle ambiance bois dans votre maison !

 

Avant la pose de votre lambris bois : choix, matériel et préparation

 

Outre la préparation de votre mur, la première question à vous poser avant d’entamer votre chantier de pose est le choix du sens de pose de votre lambris. Nous détaillerons ici la pose de lambris au mur ou en soubassement. Pour plus de détails sur la pose plafond, suivez notre guide spécifique : Comment poser du lambris au plafond.

 

LE SENS et le CHOIX DE POSE

3 possibilités s’offre à vous pour le sens de pose de votre lambris au mur :

-        La pose verticale : elle donne une impression de hauteur à la pièce, mais la fait paraître plus étroite. A préférer sur un seul pan de mur.

-        La pose horizontale : donne une impression de perspective à la pièce mais la fait paraître plus basse. A privilégier dans des pièces hautes de plafond ou sur des murs perpendiculaires à des sources de lumière.

-        La pose en diagonale : très appréciés des architectes, apporte une touche moderne et originale à un intérieur, mais va demander beaucoup de découpes lors de la pose.

 

Maintenant il vous faudra choisir le mode de pose de votre lambris, selon votre fabricant mais aussi selon vos affinités avec ce type de pose :

-        La pose clouée ou clipsée : ce type de pose est le plus répandu car il s’adapte à tout type de support, même présentant quelques irrégularités, rattrapées par l’ossature en tasseaux. Ce type de pose permet également d’ajouter un isolant phonique ou thermique derrière votre lambris bois, type laine de roche, et de passer vos câbles si nécessaire. La pose clipsée permet de changer une lame si besoin et est simple en mise en œuvre.

-        La pose collée : cette pose était la plus plébiscitée il y a encore quelque temps mais ne permet pas une bonne ventilation de votre lambris bois, qui a besoin de respirer. Nous déconseillons ce type de pose pour du lambris bois.

 

LE MATERIEL

-      Lames de lambris bois

-      Tasseaux rabotés (prévoyez une épaisseur d’environ 25 à 30 mm)

-      Clips de fixation, agrafeuse murale et agrafes, ou clous tête d’homme selon votre mode de fixation choisi

-      Clous tête d’homme et chasse-clou

-      Chevilles à frapper

-      Cales en contreplaqué

-      Mastic colle

-      Boîtes d’encastrement pour cloison sèche

-      Corniches, baguettes de finition, plinthes selon vos besoins (voir paragraphe « finitions »)

-      Mètre, cutter, niveau à bulle, règle de maçon, équerre

-      Scie sauteuse et scie cloche, établi

 

Conseils Lapeyre :

·         Les qualités de lambris bois ont évoluées avec les besoins des particuliers : vous pouvez maintenant trouver des lames de différentes largeurs, déjà vernies ou peintes. Il existe même des lames de lambris bois auto-clipsantes, dont la pose ne nécessite ni clous, ni agrafes.

·         Afin de mettre votre lambris bois au même niveau d’humidité que votre pièce de destination, stockez vos lames sur des tasseaux au moins 48 heures avant la pose.

·         Choisissez vos plinthes et baguettes de finition en même temps que votre lambris pour accorder les couleurs de bois. Pensez à compter les découpes de contournement d’obstacles (portes, interrupteurs, luminaires …) pour estimer votre métrage nécessaire.

 

LA PREPARATION

 

-        Le démontage des prises : coupez le courant d’alimentation, démontez toutes vos prises et sécuriser les fils dénudés avec des dominos. Notez si besoin la position des fils pour pouvoir ensuite les replacer aisément.

-        Les interrupteurs : démontez tous les interrupteurs de la pièce, notez l’emplacement des fils et sécurisez les fils avec des dominos.

 


Pose du lambris bois : pas à pas

 

A vos outils : la mise en place de l’ossature en tasseaux est l’étape qui vous demandera minutie et patience. La pose même des lames de lambris bois est quant à elle assez facile pour tout bricoleur averti. Avant de démarrer, choisissez le type de pose qui déterminera vos coupes :

-        La pose en coupe perdue est la pose la plus économique et donc la plus répandue : elle consiste à utiliser la chute da la première rangée posée pour continuer la rangée suivante et ainsi de suite. Aucun joint n’est ainsi aligné et toutes les chutes sont utilisées.

-        La pose en coupe pierre est la pose esthétique par excellence, mais qui impose de nombreuses chutes pour parvenir à une régularité sans faille. Cette pose peut être privilégiée pour une pose verticale lorsque la longueur de lame correspond ou est inférieure à la hauteur de plafond.

 

3 ETAPES INCONTOURNABLES

 

1.   Installation de l’ossature en tasseaux : une fois votre sens de pose déterminé, posez votre ossature sur votre mur, perpendiculaire au sens de pose de vos lambris (ossature horizontale pour pose verticale, ossature verticale pour pose horizontale et ossature inclinée pour pose en diagonale avec un cadre en périphérie pour appuyer les extrémités des lames).

a.    Commencez par tracer l’emplacement des tasseaux sur votre mur, en commençant par l’angle ou le bas selon le sens de pose, puis en traçant au crayon un ligne parallèle tous les 50 cm environ.

b.    Coupez vos tasseaux à la longueur nécessaire : vos tasseaux ne devront pas dépasser 1,50m de long et sur une même ligne, prévoyez un espace de 3 à 4 cm entre 2 tasseaux.

c.    Pré-percez les trous des vis de fixation, fraisez pour repérez les emplacements sur le mur puis placez vos chevilles adaptées à votre support.

d.    Fixez les tasseaux des extrémités (haut et bas ou droite et gauche) puis réglez l’aplomb à l’aide d’une ficelle tendue et en positionnant des cales en contreplaqué derrière les tasseaux intermédiaires.

e.    Fixez vos tasseaux avec des chevilles enfoncées aux ¾ : commencez par la première lame (bas ou angle). Fixez des tasseaux supplémentaires au dessus des portes et des fenêtres, ainsi que sous les fenêtres.

f.     Vérifiez l’aplomb général avant d’enfoncez vos chevilles entièrement. Si besoin ajoutez des cales derrière vos tasseaux.

 

2.   Pose des lames de lambris bois :

a.    Si besoin, découpez la première lame à la longueur souhaitée. Laissez la languette accessible pour l’emboîtement pour une pose clouée, ou la rainure accessible pour une fixation par agrafes ou clips.

b.    N’oubliez pas de respecter des espaces de dilatation en périphérie de votre pose, de 3 à 4 mm. Clouez la première lame aux clous tête d’homme repoussés au chasse-clou. Vérifiez bien son aplomb : c’est cette première lame qui déterminera l’ensemble du rendu final de votre mur !

c.    Pour une pose par clipsage, positionnez vos clips le long de la rainure de la lame et sur le tasseau, puis agrafez-les au tasseau.

d.    Pour une pose par agrafage, vérifiez bien l’aplomb de votre lame avant d’agrafer à intervalles réguliers votre lame au tasseau.

e.    Continuez ainsi de suite en vérifiant le bon emboîtement de vos lames ainsi que l’aplomb au fur et à mesure de l’avancement.

 

3.   Pose de la dernière rangée : en bout de mur ou sous plafond, l’espace de pose sera sans doute réduit. Si besoin, clouez vos clips si l’agrafeuse ne passe pas, puis, après une coupe précise de la dernière lame à la scie sauteuse, emboîtez là par rotation. N’oubliez pas l’espace de dilatation final de 3 à 4 mm. Comme pour la première lame, fixez cette dernière lame avec des clous tête d’homme, repoussés au chasse-clou.

 

 

LES DECOUPES

 

-      Portes et fenêtres : contournez les obstacles en sciant vos lames après avoir coupé une encoche et repéré les coupes. Fixez cette lame comme une lame de démarrage, aux pointes tête d’homme.

-      Prises et interrupteurs : c’est là qu’interviennent les boites d’encastrement. Repérez les emplacements sur la lame à poser, puis sciez à la scie cloche.

 

 

Finitions : plinthes, profilés, baguettes…

 

Si vous avez choisi des finitions en bois brut à peindre, veillez à ce que vos vernis ou peinture soient biens secs au moment de la pose. Ces détails de finition signeront la qualité du travail pour une pose comme un pro !

 

-      Au niveau d’un plafond : collez ou clouez une corniche ou une baguette chant plat.

-      Au niveau du sol : au pied des lames de lambris bois, collez ou clouez une plinthe ou un profilé de sol

-      Au niveau des angles : cornières pour les angles sortants et quart-de-rond pour les angles rentrants, à clouer avec des pointes têtes d’homme.

-      Au niveau des portes et fenêtres : encadrez vos ouvertures avec des profilés cloués.

 

Réinstallez les prises, les interrupteurs et les luminaires : votre mur en lambris bois est terminé et impeccable !

 

Avec nœuds ou sans nœuds, en pin brut, blanchi, brossé, gris : tous les styles de lambris muraux sont dans nos magasins Lapeyre ! N’hésitez plus… 

Recommander cet article