J
Retour aux articles

QUEL PLAN DE TRAVAIL POUR UNE CUISINE EXTÈRIEURE ?

 

Question : 

 

« Bonjour,

Je souhaite réaliser une cuisine extérieure. Je pensais mettre un plan de travail en chêne lamellé de 38mm. Sachant qu'il sera en parti abrité et ne verra jamais le soleil. Existe-t-il d’autres solutions ? Et quel produit de finition puis-je appliquer ?

Bien à vous, Vincent »

 

« Bonjour Vincent,

 

Je suis Alain expert Lapeyre en cuisine. Ce projet est une excellente idée. Quoi de plus agréable que de recevoir à l’extérieur pour profiter des beaux jours.

 

Pour une cuisine intérieure ou extérieure, vous devez dans tous les cas choisir un plan de travail facile à laver et à entretenir, mais surtout résistant.

 

Il est primordial que votre plan de travail extérieur soit très résistant, même s’il sera abrité et non exposé au soleil. Il doit supporter des températures extérieures très variables ainsi que les intempéries (pluies, UV, orages, vents, neige, gel).

 

L

 

Généralement, il est vrai que le bois n’est pas l’idéal pour une cuisine extérieure sauf si, comme vous me dites, votre futur plan de travail en bois se trouve abrité. Dans ce cas, vous pouvez opter pour un plan de travail extérieur en bois traité. Il faut absolument qu’il ait subi un traitement préventif pour être utilisé en extérieur :

 

  • Un traitement avant la pose sur l’endroit et l’envers, y compris sur les chants
  • Puis un traitement de fond une fois installé

 

K

 

Pour que votre plan en bois garde son éclat dans le temps, Il faudra aussi penser à le poncer légèrement et appliquer à nouveau un fond dur une fois par an, au moins.

 

Je vous recommande de choisir un plan en bois massif, épais (au moins 38 mm) dans une essence de bois de qualité, résistante, traitée hydrofuge. Le plan de travail en chêne lamellé de 38mm que vous évoquez est un excellent choix.

 

Certaines essences de bois (frêne, bambou, hêtre, chêne) sont plus adaptées à l’extérieur comme celles de classe 2 ou 3 qui ont un niveau d’exposition à l’eau convenable et ne craignent pas l’humidité.

 

Pour le protéger, vous pouvez utiliser des produits spécifiques comme de la résine spéciale bois ou un vernis. Pour l’entretien, l’huile de lin.

 

P

 

Attention, non traité, un plan de travail en bois a ses limites face à l’humidité. Dans la durée, il supporte mal les changements de températures et finit par se déformer.

 

Au niveau des matériaux pour une cuisine extérieure, il y a bien sûr d’autres options que le bois. Idéalement, je recommande des matières non poreuses et faciles à laver comme le carrelage, la pierre, l’inox, le marbre ou encore le béton. Elles résistent très bien dans le temps et s’entretiennent simplement.

 

Plus généralement Vincent, voici quelques conseils pour votre cuisine extérieure.

 

Veillez à installer votre cuisine extérieure sur un sol suffisamment stable et résistant comme un sol en bois ou carrelage, une dalle en béton, en ciment ou encore des pavés antidérapants.

 

Pour les raccordements en eau, pensez à installer votre cuisine proche d’une arrivée d’eau. Et pour les évacuations, notez que les canalisations doivent être enterrées.

 

Pour l’électricité (éclairage, four, frigo, lave-vaisselle), vous devez respecter la réglementation en vigueur (norme NF C15-100). Pour les câbles d’alimentation, on conseille de les faire passer sous terre, à 60 cm de profondeur. De plus, pour les prises d’extérieurs, celle-ci doivent être étanches et à clapets.

 

Tenez aussi compte du PLU en vigueur dans votre zone habitation et des règles de permis de construire car au-delà de 20 m², il faut obligatoirement déposer un permis de construire à la mairie au préalable.

 

Vincent, j’espère avoir répondu à vos questions. Je vous souhaite de mener à bien votre projet.

 

N’hésitez pas à venir en magasin pour tester les différents matériaux,

Alain »

 

 

 

 

Recommander cet article