ip pdt2

Résistant, esthétique, facile à entretenir… On recherche tous le plan de travail idéal. Bois, stratifié, inox, pierre, marbre ou encore matériaux de synthèse… Pour trouver celui qui correspond le mieux à nos attentes, le point sur les avantages et inconvénients de chacun.

 

Pièce maitresse de la cuisine, le plan de travail est l’élément le plus exposé. On y découpe,  prépare, on y pose des plats chauds. Au-delà de son aspect esthétique, sa résistance doit convenir à nos habitudes de cuisine. Tandis que certains matériaux seront plus ou moins résistants aux rayures, d’autres seront plus sensibles à la chaleur ou à l’acidité de certains produits. Si vous passez beaucoup de temps en cuisine à concocter de délicieux petits mets, vous devrez être vigilant quant au choix du revêtement. Au contraire, si votre cuisine à tendance à prendre la poussière, vous pourrez être moins regardant sur sa résistance. Passage en revue des matériaux avant d’en installer un chez soi.

 

ip pdt 3

 

Le plan de travail stratifié ou mélaminé

 

Peu onéreux, les plans de travail en stratifié ou en mélaminé offrent une large palette de décors.  Colorés, imitation bois, comme notre plan de travail en hêtre stratifié, mats plan Velvet ou effets matières, il n’y a que l’embarras du choix. Faciles à découper, ils accueilleront aisément l’évier et la plaque de cuisson. Concernant l’entretien, attention aux joints qui auront tendance à s’encrasser.

 

Le plan de travail en bois

 

Intemporel, un plan de travail en bois comporte de nombreux atouts. Robuste, il résiste aux chocs, mais supporte beaucoup moins la chaleur, l’humidité, les rayures et les tâches. Pin, chêne, bambou, eucalyptus, hêtre, noyer… On apprécie son aspect massif et son rendu chaleureux qui s’adaptent à tous les styles de cuisine. Attention, pour éviter au maximum qu’il absorbe les taches, on le vernit ou on l’huile et surtout, on lui accorde un entretien régulier.

 

ip pdt 1

 

Le plan de travail en verre

 

Matériaux naturel et élégant, le verre trempé offre une grande résistance à la chaleur et aux tâches. Un coup d'éponge imbibée de produit lave-vaisselle suffit à son entretien. Il est en revanche sensible aux chocs thermiques (120 °C maxi) et aux rayures.

 

Le plan de travail en inox

 

Durable et résistant, l’inox apporte à la cuisine une touche professionnelle. Résistant à la chaleur, aux acides et aux tâches, c’est un matériau très hygiénique. Un point important dans une cuisine. Cependant, soyez attentifs aux rayures. Préférez une planche pour découper vos aliments.

 

Le plan de travail en quartz

 

Cette pierre reconstituée allie les avantages de la pierre à ceux de la résine. Il ne tâche pas, résiste aux produits détergents, aux rayures, aux chocs, à la chaleur et offre une palette de couleur qui vous ferait pâlir d’envie. Côté entretien, on se concentre sur ses joints. Et pour protéger ses murs, on coordonne son plan de travail à sa crédence avec le modèle Quartz, disponible sur-mesure chez Lapeyre.

 

Le plan de travail en céramique, en faïence ou en grès cérame

 

Même s’il se fait rare, le plan de travail en carrelage offre plusieurs avantages. Facile à poser, il est avant tout économique, résistant aux tâches, aux rayures, à la chaleur et offre une souplesse de décor. Soyez cependant très vigilant à ses nombreux joints, difficiles d’entretien.

 

Le plan de travail en résine ciments façon béton ciré et tadelakt

 

Très décoratif, ce type de plan de travail offre un rendu original et chaleureux. Fragile, on supprime les produits détergents de sa routine nettoyage et on l’entretien simplement à l’eau et au savon. Pour qu’il vieillisse bien, on l’imperméabilise régulièrement et on est vigilant sur les rayures. Côté crédence, on associe son plan de travail avec un modèle éponyme au toucher velouté et à la finition satinée chez Lapeyre.

 

 

 

Recommander cet article